1er tour : Nicolas Sarkozy et François Hollande au coude à coude à Asnières

23 avril 2012

Le 1er tour de l’élection présidentielle à Asnières fait apparaître les résultats suivants :

  • François Hollande et Nicolas Sarkozy, au coude à coude, sont qualifiés pour le second tour, avec 33,52% pour le PS et 32,56% pour l’UMP. Seules 340 voix séparent les deux vainqueurs de ce 1er tour à Asnières. Autrement dit, le jeu est ouvert et la mobilisation forte des électeurs de la droite et ducentre peut nous permettre de l’emporter le 6 mai.
  • La participation est très élevée (80%), ce qui est une première victoire pour la démocratie. Cette donnée fait mentir tous les sondages qui prédisaient une abstention record. Les asniérois ont refusé de se laisser dicter leur vote par les médias.
  • Marine Le Pen fait beaucoup moins bien qu’au niveau national (près de 20%), avec 8,18% des SE à Asnières. Pas de triangulaire avec le FN en vue prochainement à Asnières.
  • Pas de percée pour JL Mélenchon sous la barre des 10%, avec 9,5% des SE
  • François Bayrou ne s’impose pas passant à peine les 10% (10,61% SE), ce qui va perturber les calculs stratégiques de quelques présomptueux: ne jamais vendre la peau de l’ours….
  • Le solde est partagé entre les autres candidats : Nicolas Dupont Aignan (0,32%SE), Eva Joly (2,5%), Philippe Poutou (0,69% SE), Jacques Cheminade (0,26% SE).

On observe donc une forte mobilisation de l’électorat de la droite Asniéroise en faveur du candidat Sarkozy. L’avance du PS n’est pas si confortable que cela, avec 340 voix sur près de 43 000 électeurs.

Nous devons nous mobiliser encore davantage pour le 2nd tour et faciliter les bons reports de voix sur la candidature de Nicolas Sarkozy. N’oublions pas que la gauche va s’unir, et amalgamer les programmes, du PS au Front de Gauche, juste pour l’emporter, sans souci de la cohérence, de la sincérité et de dire la vérité aux Français et de faire des choix courageux.

Les compromissions électorales et les accords électoraux sur un coin de table, au lendemain du 1er tour, à Asnières, nous connaissons….

N’oublions pas surtout ce que l’alliance de gauche coûte à Asnières et à sa qualité de vie depuis 2008.

La mobilisation doit être totale le 6 mai. La victoire est à portée de main. Il faut aller la chercher.

 

Catégories : Actualité